Premier liberty

C’est l’histoire d’une fille qui aimait beaucoup le liberty mais qui n’osait pas l’utiliser en couture (peur de gâcher…). Alors elle achète juste du biais, et elle en fait des bijoux ! Ca donne une petite parure rétro qui me plait énormément.

Fourniture La Droguerie

Rien de bien exceptionnel. Le collier : un petit morceau de biais ouvert et repassé, découpé à la bonne dimension et coincé entre le support et la loupe (avec une chaîne tout ce qu’il y a de plus classique). Le bracelet : inspiré (copié…) de ceux que l’on peut voir dans les vitrines de la droguerie, un ruban fin de satin crème posé sur un biais liberty, des mâchoires pour tenir tout ça et un fermoir avec une perle goutte pour faire joli.

Je crois que je vais en faire de toutes les couleurs !

No Comments

Leave A Reply