PPP [Pavot de Portage, le Pavé]

Aujourd’hui je veux vous montrer enfin ce que je considère comme mon chef d’oeuvre de l’hiver : mon manteau pavot de portage ! Du coup il y a beaucoup de photos, vous m’excuserez n’est-ce pas ? Certaines ont été prises début mars en Alsace, d’autre aujourd’hui à Lyon, d’où un choix d’accessoires un poil différent : cagoule en laine vs bonnet en coton et foulard vs écharpe ^^

20160430_112139_2

Je ne veux pas faire un article de prosélitisme sur le portage ou le maternage, mais comme je me sens d’humeur bavarde (qui a dit « comme d’habitude » ?) je vais tout de même vous dire pourquoi j’ai énormément porté (et porte encore beaucoup) le loupiot : le portage est confortable (avec un bon système de portage physiologique bien sûr, mon porte-bébé me permet de porter les 9kg du loupiot sans souci plusieurs heures), c’est un câlin qui dure tout une balade, c’est pouvoir refiler systématiquement le sac à dos de bazar au papa, c’est pouvoir passer partout sans prise de tête, c’est ne pas prendre une place monstre quand on va quelque part, c’est voyager léger. Et porter en hiver avec un manteau de portage, c’est-à-dire un manteau commun pour le porteur et le porté plutôt que chacun le sien, c’est ne pas être engoncé et sentir que son petiot a bien chaud (l’effet bouillotte du petit bout qui dort la tête dans mon cou, son crâne à hauteur de bisou, sa bonne odeur de bébé juste sous mon nez, je ne m’en lasserai jamais !). Voilà pourquoi il me fallait absolument un manteau de portage.

20160430_112130_2

IMG_1166_2

J’avais un cahier des charges assez fourni : portage devant et dos possible, manteau chaud évidemment, qui doit être joli sans bébé dedans (pour pouvoir continuer ma journée après avoir déposé le loupiot quelque part par exemple) et qui ne soit pas trop cher. Après un rapide tour de ce qui peut s’acheter sur internet, j’ai vite déchanté. Je n’ai trouvé que des manteaux chers et bien trop « sport » à mon goût. D’où réquisition du papa (« chéri, tu peux gérer le loupiot ce week-end ? Tu me l’amènes s’il a faim mais il faut vraiment que je couse parce que lundi les températures vont méchamment chuter tu sais… » avec moult battements de cils) et immersion totale dans mon projet couture pour 2 jours (raaaaah, ça fait du biiiiiieeeeeeeen !).

IMG_1170_3

Puisque j’avais déjà cousu deux versions hiver de la veste Pavot de Deer&Doe (ici et ) et pour ne pas me lancer dans quelque chose de trop compliqué pour mes petits neurones atrophiés de jeune maman en manque de sommeil, j’ai choisi de partir à nouveau du même patron. Je l’ai recopié dans ma taille habituelle puis il a subi pas mal de modifications.

 IMG_1164_3

Tout d’abord pour prendre en compte le fait que j’ai un buste plus court que les standards D&D, j’ai remonté la taille de 2 centimètres. J’ai ensuite allongé et élargi le bas de la veste pour en faire un manteau d’hiver à mon goût. J’ai ensuite modifié quasiment toutes les pièces pour remplacer le boutonnage avant par une fermeture éclair et en placer une seconde identique au milieu du dos (ce qui a impliqué moult additions et soustractions de marge de couture, demi largeur de patte de boutonnage, demi largeur de zip monté… J’ai vérifié 10 fois mon raisonnement avant de me lancer dans la découpe du tissu !). Du coup j’ai supprimé le col. Pour éviter que mes poches ne se vident dès que le loupiot remue les jambes mais aussi pour garder une certaine cohérence au niveau style, j’ai remplacé les poches prises dans les coutures par des poches zippées positionnées sur l’avant du bas du manteau. Une fois tout cela fait, j’ai redessiné toutes les parementures et créé une doublure. Vous remarquerez d’ailleurs sur la photo ci-dessous que je me suis plantée en calculant la longueur de ma doublure de ceinture, d’où les deux petits ajouts de tissu bleu (parce que mon coupon de doublure était bien rangé alors que j’avais le coton sous la main, voui voui voui j’ai fait ma flemmasse, même pas honte !)…

IMG_5702_2

En ce qui concerne l’insert, à zipper sur la fermeture éclair avant ou arrière au choix, rien de bien compliqué : il s’agit tout simplement d’un rectangle. Les deux parties de la fermeture éclair sont montées sur les côtés (attention à mettre la partie avec le curseur du bon côté ^^). Deux cordons passant dans des coulisses réalisées en biais permettent de resserrer l’insert en bas et au niveau du cou du porté (pour limiter les courants d’air).

IMG_5706_2

IMG_5709_2

Sur ce projet 4 tissus différents se côtoient. Le tissu extérieur est un lainage top qualité à petits chevrons bleu gris made in Italy, que j’ai acheté à Rome et qui attendait un projet digne de lui. Comme il était trop fin pour assurer à lui seul une isolation thermique suffisante, je l’ai triplé avec une polaire fine de chez Mondial Tissu. La popeline bleue vient du même endroit. La doublure a été achetée chez Stop Tissu à Paris (j’en avais pris un bon métrage à l’époque, parce qu’elle était très souple et à 1€ le mètre, donc vous la verrez encore souvent ^^), c’est une merdouille synthétique. Pour que le loupiot soit à l’aise et que sa peau délicate ne risque rien, l’intérieur de l’insert et les parementures du manteau ont été coupés dans la popeline plutôt que dans le lainage ou la doublure.

IMG_5703_2

IMG_5704_2

Je me suis retrouvée avec boooooOOOOOoooocoup de pièces coupées et j’ai un peu paniqué… Mais mis à part mon erreur sur la dimension de la doublure de ceinture, tout s’est bien passé et je me suis retrouvée comme prévu avec deux demi-manteaux et un insert. J’ai évidemment abusé de la surpiqûre. On ne se refait pas ^^

IMG_5686_2

IMG_1167_2 IMG_1165_2

Je n’ai pas pris de photo sans le loupiot donc il faudra me croire sur parole : sans insert ce manteau me va parfaitement bien ^^. Avec lui ça donne une silhouette plus originale… Non non non, je n’ai pas les hanches pointues, ce sont les pieds de mon fils ! Mais bon, ça aurait été la même chose avec n’importe quel manteau de portage donc pas de quoi se prendre la tête avec ça.

IMG_5701_2

Vous aurez noté sur certaines photos la présence d’un petit montage bizarre en haut du dos : un bout d’élastique à boutonnières fixé sur deux boutons, cousus chacun sur un demi manteau. Cela permet, en portage dos, de refermer un peu le manteau autour du cou du porteur. Ainsi il tient bien en place au lieu de glisser des épaules (et il y a moins de courants d’air), c’est un truc que j’ai ajouté après la première sortie du manteau ^^

IMG_1169

J’espère avoir cousu un insert assez grand pour pouvoir porter le loupiot l’hiver prochain, si le besoin ou l’envie s’en fait encore sentir. Grâce à l’insert placé devant (sans en froncer le bas) ce manteau doit aussi pouvoir servir pendant la grossesse (non non, pas de loupiot bis en route, je dis juste ça comme ça ^^) et, sans insert, je vais pouvoir le porter pendant des années. Nul doute qu’il restera pendant longtemps une pièce maîtresse de ma garde-robe !

20160430_112150_2

Le loupiot et moi avons porté ce manteau tout l’hiver, y compris pour arpenter les marchés de Noël alsaciens à la nuit tombée. Lui s’y est blotti, y a dormi, y a mangé aussi. Nous le validons tous les deux ! Je dois aussi avouer que ce manteau est particulièrement bon pour mon estime de moi (mais si, vous savez, ce truc mis à mal quand vous devez vous habituer à votre corps post-bébé, que vous dormez à peine et que votre statut de femme au foyer fait qu’une part non négligeable de vos congénères vous considèrent comme une glandeuse de première…) : j’entends souvent dans mon dos des commentaires positifs et je sens une grosse bouffée de satisfaction égoïste quand une personne me demande où j’ai trouvé mon manteau et que je peux répondre « c’est moi qui l’ai cousu » 🙂

20160430_112107_2

44 réflexions au sujet de « PPP [Pavot de Portage, le Pavé] »

  1. Ohhhh c’est beau , astucieux et propice à de chouettes moments maman-bébé ! Comment avez vous obtenu cette forme « patineuse » pour ce manteau? Avez vous improvise avec le patron initial ? (Il vous va à ravir!). Clap clap! (S occuper d un marmot, c’est un sacre boulot 😉 )

  2. Il est vraiment superbe, sous tous les angles ! Et fait vraiment manteau, pas veste polaire… Un grand bravo !
    Pour mes 2 premiers enfants j’ai fait sans manteau de portage, là ça me tenterait bien, mais à lire toutes tes modif j’en ai la tête qui tourne ! Je vais me contenter d’un manteau de portage d’occaz.

    1. Merci !
      Franchement pour ce qui est d’être au chaud sans que bébé soit engoncé dans une combinaison, il n’y a rien de mieux que le manteau de portage ! Alors si tu trouves une bonne occasion n’hésite pas 🙂

    2. Une petite astuce à laquelle j’ai pensée (car moi aussi je suis impressionnée par ce manteau sans me sentir suffisamment « confirmée » pour me lancer dans le même projet) : trouver un manteau du commerce qui te plaît et qui ferme avec une fermeture éclair, et coudre uniquement un insert rectangulaire à ajouter pour permettre le portage ?
      Il faut « juste » trouver une fermeture qui correspond au manteau acheté et un tissu qui s’accorde bien.

      Je pense que c’est ce que je tenterai, ça me parait un bon compromis par rapport à mon expérience de couturière :-), pour avoir un manteau de portage sans se ruiner.

      On peut même imaginer couper l’arrière du manteau pour ajouter une fermeture éclair à l’arrière et permettre le portage dos (un peu plus de boulot si on veut soigner les finitions mais toujours moins compliqué que de coudre tout le manteau je pense).

      Merci à Zibusine pour cet article en tout cas c’est très inspirant !

  3. Whaou !! Pour quelqu’un de fatigué ne voulant pas trop se fatiguer les neurones… moi je dis que cela requiert bien un diplôme d’ingénieur et même un doctorat, tiens 😉 !
    Ce manteau est superbe, seyant, il est très bien pensé, le petit bout de chou a l’air de valider à 200%… (Je confirme, c’est extra le portage, je n’ai pas pu porter mes filles comme souhaité, et cela se ressent encore…).
    Bravo !

    1. Quand on coud un même patron pour la troisième fois c’est beaucoup plus simple à faire ! Surtout que mes deux versions précédentes étaient elles aussi doublées 😉

  4. Ohlala il est magnifique !!!
    J’ai beaucoup porté mes enfants aussi, mais à l’époque je cousais beaucoup moins, donc je ne me serais jamais lancé dans un tel travail. Je m’étais contentée d’un manteau d’occas, mais c’est vrai que ça faisait très sport et que je n’aimais pas du tout quand la bête était sortie ! Du coup pour le dernier je m’étais bricolé un insert comme le tien, avec des boutons d’un côté et des boutonnières de l’autre, adapté à mon manteau « normal », ça n’allait pas pour le dos, mais au moins quand je portais devant je me sentais bien habillée… C’est important comme tu le dis de se sentir de nouveau bien dans ses vêtements à cette période !
    Bravo en tout cas, il est superbe !

    1. J’avais hésité aussi à faire un insert boutons + boutonnière pour mon manteau habituel, mais j’avais peur que le loupiot soit trop lourd pour le porter longtemps sur le ventre à la fin de l’hiver. Et je confirme, j’ai vraiment eu besoin de le porter sur le dos pour pouvoir jouer les touristes toute une journée ^^

  5. Ouaouh! Il est superbe ce manteau!
    Je suis impressionnée! Quel travail. C’est vraiment astucieux, et surtout, c’est qu’il est utilisable pour toi toute seule aussi. Il est vraiment évolutif et ça c’est la classe.
    Bravo! Et très belles photos.

    1. Euh… Tu n’as pas vu mes coutures à la main pour fermer la doublure après retournement de la bête ^^’. Mais on y est effectivement très bien 😀

  6. Il est vraiment magnifique ! Moi aussi je me serais retournée sur ton passage 🙂 Ici j’ai juste cousu l’insert pour pouvoir porter devant, mais ça me donne le goût pour pouvoir porter au dos au chaud ! Vraiment bravo.

  7. Une réalisation superbe et bien pensée. Effectivement , bien connaître le patron ca aide , mais les ingénieuses modifs ne se font pas d’un rapide coup de ciseau.
    Je me demandais si tu avais besoin d’aide pour l’installation du bébé dans le dos ou si tu y arrivais seule ?

    1. La première fois je l’ai fait avec mon mari à côté, puis quelques fois au-dessus du lit ou du canapé. Mais une fois le coup de main pris c’est très facile ! Je ferme la ceinture autour de ma taille et je mets porte-bébé et bébé au niveau de ma hanche, puis je fais pivoter le tout autour de ma taille et, sur la fin, je me penche en avant pour que bébé soit stable sur mon dos (avec toujours une main qui le tient au cas où). Puis j’enfile les bretelles une par une. Très efficace !

  8. Wow, je pensais arriver 6 mois après la bataille en voyant parler de manteau d’hiver mais non, je suis dans les temps 😀
    Bref, tu peux en effet être fière de toi, autant pour le boulot accompli que pour le résultat ! Qu’est-ce que j’aurais aimé avoir un manteau comme ça pour porter les miens ! Mille bravo 🙂

    1. J’avoue que je n’avais pas très très envie de me prendre en photo ces derniers temps… D’où le délai entre la couture et la publication ^^

  9. Oh, je suis admirative ! Je réfléchi aussi à me coudre un manteau de portage pour cet hiver, bébé vient de pointer le bout de son nez, et pour l’instant les gros gilets suffisent mais si on veux continuer à porter il va falloir s’y mettre, et c’est vrai que ce qui existe dans le commerce nécessite un sacret budget ! mais je ne suis pas sure de réussir à faire quelquechose d’aussi joli que toi !

  10. superbe réalisation, il est vraiment chouette ton manteau de portage (ou non) et tu peux être fière de toi car le résultat est top avec toutes les modifications pratiques que tu as apporté.

  11. Super ! J’avais vu passer une photo sur IG et j’avais hâte de lire ton article.
    J’ai imaginé me coudre un manteau de portage (surtout pour porter dans le dos, cause babybump ^^) et comme toi, je n’aime pas du tout les manteaux vendus dans le commerce. Mais, pour mes neurones de femme enceinte, c’était trop compliqué de modifier un patron.
    Je pensais laisser le haut du dos fermé (avec un empiècement) mais je ne voyais pas trop comment calculer cette hauteur pour permettre un portage correct. Ta solution me plait beaucoup, c’est vraiment plus simple.
    Et au niveau de la ligne, ton manteau est superbe ! Quand on ne voit pas l’insert et le bébé, on ne peut pas savoir que vous êtes deux dedans ^^

    1. J’ai un moment pensé à faire un empiècement qui reste fermé en haut du dos, mais j’ai préféré me limiter à ce que j’étais sûre de réussir. Avec un empiècement le tombé quand le bébé est dans le dos serait bien plus joli mais bon… Il me fallait mon manteau tout de suite donc j’ai laissé tomber l’idée. Si tu te lances, dis-le moi parce que j’aimerais bien voir ça !

  12. Merci mille fois pour ce très beau partage!!! C’est le manteau de portage le plus beau et le plus féminin que j’ai pu voir jusque là, vous avez réalisé un travail de titan !! BRAVO !!! Ça donne envie, et vos explications sont super claires !! Merci encore! Je vous souhaite beaucoup de bonheur pour la suite 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *